Journée nationale de sensibilisation aux projets du programme Erasmus+

Journée nationale de sensibilisation aux projets du programme Erasmus+

Journée nationale de sensibilisation aux projets du programme Erasmus+, le 9 novembre 2021 à Rabat / Crédit photo: MAP

Une Journée nationale d’information et de sensibilisation sur les projets, les activités et les opportunités qu’offre le Programme de l’Union européenne pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport Erasmus+ a été organisée mardi à Rabat, à l'initiative du bureau national Erasmus+ Maroc.

Initié en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, cet évènement a pour objectif de présenter le nouveau Programme Erasmus+ et les opportunités qu’il offre aux universités marocaines, mais aussi de favoriser l’échange d’expériences en la matière avec un accent particulier sur les priorités des départements concernés en la matière.

A cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a souligné la nécessité d’accompagner les jeunes en matière de formation et de recherche scientifique, dans un cadre de partenariat avec plusieurs pays du monde.

Ce programme permettra de développer les relations avec l’Union européenne dans les domaines en question et de renforcer davantage les capacités des ressources humaines, a-t-il dit, soulignant que les objectifs principaux du programme portent sur la promotion des leviers de numérisation et de développement durable, qui sont des priorités pour le nouveau gouvernement en tant que composante phare de la vision d’avenir du nouveau modèle de développement.

M. Miraoui s’est en outre félicité de la capacité de la jeunesse marocaine à se tourner vers l’excellence au Maroc afin d’enrichir ses connaissances et son savoir-faire professionnel.

D’autre part, le responsable gouvernemental a appelé à davantage d’ouverture des universités marocaines sur leur environnement social, économique et entrepreneurial, soulignant que de telles initiatives bénéficieront du plus grand soutien de la part du ministère.

L’ambassadeur de Finlande au Maroc, Pekka Hyvönen, a de son côté indiqué que son pays dispose de multiples partenariats au Maroc, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur, insistant sur l’importance de la dynamique de coopération et de partenariat en matière de formation et de recherche scientifique.

L’ambassadeur a également exprimé la disponibilité de son pays à partager ses expériences avec les pays africains, dont le Maroc, qui jouit d’une position «stratégique à l’échelle régionale et continentale».

Pour sa part, le chargé d’affaires de la délégation de l’Union Européenne auprès du Maroc, Alessio Capellani, a souligné que le programme Erasmus+ s’est ouvert à plusieurs pays extérieurs à l’UE, dont le Royaume, et que les étudiants bénéficiaires de bourses deviendront les ambassadeurs de leur pays au service d’un partenariat plus revigoré entre les établissements d’enseignement marocains et européens.

M. Capellani a rappelé le rôle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation dans le soutien et le développement de ce partenariat scientifique, notant que la lutte contre le changement climatique et la promotion de la numérisation figurent au cœur de ce programme.

Erasmus+ est un Programme de financement de l’UE pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport qui accorde une série de bourses d’études permettant notamment la mobilité à travers les pays de l’Union.

Le Programme accompagne également les universités marocaines, les établissements d’enseignement supérieur et les organisations de la société civile qui s’intéressent aux questions de jeunesse, dans le cadre du projet de développement des compétences.

Ce dernier fait partie d’environ 43 projets qui ont permis la mise en place de tout un ensemble de diplômes. De même, Erasmus+ offre des bourses d’excellence aux étudiants marocains les plus méritants qui souhaitent poursuivre leurs études du cycle Master aux universités européennes grâce au système Erasmus Mundus.