La braderie musicale "Souk l'Oustouwanat", le 12 juin à Rabat

La braderie musicale "Souk l'Oustouwanat", le 12 juin à Rabat

La braderie musicale "Souk l'Oustouwanat", le 12 juin à Rabat

La première braderie musicale "Souk l’Oustouwanat" (marché à disques) se tiendra le 12 juin au cinéma Renaissance de Rabat, à l’occasion du "Disquaire Day", Journée internationale célébrant les disquaires indépendants et grande fête du vinyle.

Initiée par la Fondation Hiba, cette première édition a pour objectif de créer une émulation et d’encourager la rencontre des collectionneurs de disques vinyles et les audiophiles, précisent les organisateurs, notant qu’un appel à participation a été lancé pour repérer ces disquaires et collectionneurs à travers le Maroc.

La braderie aura une thématique musicale où amateurs de tous objets culturels pourront exposer ou mettre en vente leurs produits, à savoir : Vinyles, CDs, tourne-disques, baffles, bandes dessinées, posters de films ou de concerts et tee-shirts de groupes musicaux.

En retrouvant le chemin de leurs disquaires de quartier, nombre d’amateurs de musique ont renoué avec le plaisir du disque physique et la notion d’achat de bien culturel, indique la Fondation dans un communiqué, notant qu’en cette période de restriction marquée par la pandémie mondiale, « Souk l’Oustouwanat » promet d’être le moment privilégié où les amateurs de musique et l’ensemble de la filière musicale se retrouveront.

Depuis sa création, le Disquaire Day s’est affirmé comme un événement majeur de la filière musicale. C’est d’ailleurs à travers cette Journée mondiale de soutien aux disquaires indépendants que s’est opéré le grand retour du Vinyle.

Créée en 2006, la Fondation Hiba œuvre pour soutenir la création, fédérer les initiatives privées, encourager les talents, participer au développement des arts émergents et privilégier les créations contemporaines.

La Fondation se mobilise pour introduire la scène artistique et culturelle dans une nouvelle dynamique de développement à travers 3 missions principales: la préservation du patrimoine culturel du Maroc dans sa composante matérielle et immatérielle et la professionnalisation du secteur des industries culturelles et créatives à travers des actions de formation, d’accompagnement et de promotion des professionnels du domaine, outre la démocratisation de l’accès à la culture pour la jeunesse à travers une programmation culturelle et des ateliers de pratiques artistiques ouverts à tous.