La sensibilisation clé de voûte pour l'intégration sociale des autistes

La sensibilisation clé de voûte pour l'intégration sociale des autistes

autiste autisme maroc

La Journée mondiale de l'autisme, célébrée le 02 avril de chaque année, offre l'opportunité de plaider pour le renforcement des mesures et programmes de sensibilisation en faveur d'une meilleure intégration sociale et prise en charge des personnes autistes.

Or un tel effort de sensibilisation ne peut guère avoir l’effet escompté sans un accompagnement des nouveautés scientifiques et éducatives liées à la maladie et une prise en compte de l’expérience cumulée en la matière par les départements et institutions publiques ainsi que les associations de la société civile, l’objectif étant de promouvoir l’inclusion des personnes autistes dans leur environnement éducatif et socio-économique.

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Trouble autistique ou plus généralement les troubles du spectre autistique (TSA) regroupent un ensemble d’affections caractérisées par un certain degré d’altération du comportement social, de la communication et du langage, ainsi que par la modicité des centres d’intérêt et des activités qui sont spécifiques à la personne et répétitifs.

L’une des difficultés rencontrées par les parents d’enfants présentant des troubles du spectre autistique réside dans l’établissement du diagnostic et la mise en place d’une prise en charge efficace. Pour ce faire et une fois que le trouble du spectre autistique repéré chez un enfant, il est important pour celui-ci et sa famille de bénéficier d’informations pertinentes, d’une orientation vers les services spécialisés et d’une aide pratique en fonction de leurs besoins particuliers, estiment les spécialistes.

Au niveau national, des avancées significatives ont été enregistrées comme en témoignent la mise en œuvre du plan d’action national du handicap et la promotion de politiques publiques plus soucieuses de la protection des personnes en situation de handicap. L’on peut citer à cet égard l’adoption de la mention de non discrimination sur la base du handicap.

Le Collectif Autisme Maroc ne cesse, dans ce contexte, de plaider en faveur de l’inclusion des droits fondamentaux des personnes autistes dans les plans d’actions nationaux et régionaux, tout comme il attire l’attention les barrières et défis que rencontrent ces personnes.

En effet, les besoins des personnes atteintes de troubles du spectre autistique en matière de santé sont complexes d’autant plus qu’ils nécessitent toute une gamme de services intégrés : promotion de la santé, soins, services de réadaptation et collaboration avec d’autres secteurs comme ceux de l’éducation, de l’emploi et de l’action sociale.

Une naissance sur 100 touchée par les TSA

Sur le registre des acquis réalisés dans ce domaine, la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca (FMPC) a lancé le 30 janvier de cette année le premier diplôme universitaire spécialisé en autisme au Maroc et au Maghreb, destiné à renforcer le diagnostic précoce et le domaine du traitement et du suivi de cette pathologie. Il a été ainsi procédé à la signature d’une convention de partenariat portant sur la création de ce diplôme, dont le programme consiste à former 20 professionnels de l’autisme par an.

Selon Soumia Amrani, membre du collectif Autisme Maroc, l’OMS estime qu’une naissance sur 100 est touchée par les TSA. « Ce que la prévalence internationale ne révèle pas, c’est que le chiffre pourrait s’élever parfois à une naissance sur 60, voire 50 », a-t-elle précisé.

Pour ce qui est des programmes d’enseignement pour cette catégorie de personnes, le Collectif insiste sur les techniques, les approches validées scientifiquement, ainsi que les outils concrets et appliqués sur le terrain et non uniquement sur des approches purement théoriques.

Le ministère de la santé avait initié, conformément au plan national relatif à la santé et au handicap 2015-2021, un programme de partenariat visant l’amélioration de la prise en charge des besoins des personnes en situation de handicap dont les autistes. A cet effet, il s’est associé avec le Collectif Autisme Maroc pour organiser une session de formation chaque année au profit de 120 bénéficiaires dont les professionnels de la santé, les éducateurs relevant des associations et les familles des autistes.

Il a en outre mis en place le Plan autisme destiné à élaborer et à actualiser de manière régulière le corpus de connaissances sur la maladie et à analyser les besoins des personnes atteintes, à améliorer le niveau de formation des professionnels dans le domaine du dépistage et la prise en charge précoce de l’autisme.

Il s’agit aussi de promouvoir une offre d’accueil, des services et soins cohérents et diversifiés, d’assurer une cohérence entre les politiques des divers départements et d’élaborer un cadre juridique et éthique en matière d’accompagnement des malades.

Proclamée par l’Assemblée générale des Nations-unies en 2008, la Journée mondiale de l’autisme est toujours une occasion pour adresser un message de soutien et d’appui aux enfants autistes et à leurs familles, ainsi qu’une opportunité pour sensibiliser un maximum d’acteurs autour de cette question.