L'AMMC publie un guide sur les « Gender Bonds » avec le soutien de FSD Africa

L'AMMC publie un guide sur les « Gender Bonds » avec le soutien de FSD Africa

Siège de l'AMMC à Rabat

L'Autorité Marocaine des Marchés de Capitaux (AMMC), avec l'appui de FSD Africa, une agence de développement du secteur financier africain supportée par UK Aid (programme du gouvernement britannique), publie un guide sur les Gender Bonds.

Les Gender Bonds sont des obligations qui visent à soutenir l’autonomisation des femmes et l’égalité hommes-femmes à travers le financement d’activités contribuant à ces objectifs. Ces activités peuvent être de natures diverses, concerner différents groupes de femmes et contribuer ainsi à réduire les inégalités entre les sexes et ce, à différents niveaux (humain, social, économique…).

Le guide met en évidence l’importance de l’autonomisation des femmes et de l’égalité hommes-femmes dans le cadre de la finance durable, présente des normes de référence applicables aux Gender Bonds et propose des orientations pratiques pour l’émission de ce type d’instruments.

Les entreprises qui envisagent de développer des projets ou activités contribuant à l’égalité homme-femme et à l’autonomisation des femmes, trouveront dans ce guide un outil permettant de faciliter la mise en place d’un financement adéquat. Les autres parties prenantes, notamment les investisseurs, pourront également s’y référer pour avoir une meilleure compréhension de l’intérêt des Gender Bonds et des concepts qui leurs sont liés.

L’AMMC a élaboré le guide sur les Gender Bonds en se basant sur les normes internationales disponibles tout en capitalisant sur l’approche adoptée dans les guides relatifs aux obligations vertes, sociales et durables publiés précédemment. L’introduction de ce nouvel instrument de dette sur le marché marocain élargit davantage les opportunités de financements durables.

La collaboration avec FSD Africa sur ce guide s’inscrit dans la continuité des autres initiatives prises par l’AMMC pour favoriser le développement de la finance durable conformément à ses engagements en la matière. Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un accord de coopération entre les deux institutions, visant à promouvoir le développement de la finance durable.

Cet accord, signé en présence de Monsieur Simon Martin, Ambassadeur du Royaume-Uni au Royaume du Maroc, prévoit également des actions visant à renforcer les capacités des acteurs du marché des capitaux dans le domaine de la finance verte et à favoriser l’émergence d’un écosystème local de professionnels pour soutenir le développement de la finance durable.

« La publication du guide sur les Gender Bonds constitue la première étape de notre collaboration avec FSD Africa. Ce guide illustre la nature pratique des projets de collaboration identifiés et vient enrichir les cadres nationaux et régionaux de la finance durable. En effet, l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes constituent un thème transversal à tous les objectifs de développement durable. Il permettra également d’accompagner les premières émissions de ce type sur le marché des capitaux marocain », a déclaré Nezha HAYAT, Présidente de l’AMMC.

« Je suis ravi que l’expertise britannique puisse soutenir la publication du nouveau guide sur les Gender Bonds. Alors que nous nous préparons à accueillir la COP26 et que nous sommes à la veille de la Journée internationale des femmes, ce travail conjoint avec l’AMMC pour aligner davantage les flux financiers avec l’accord de Paris pendant la COP21 et avec les objectifs de développement durable des Nations unies semble particulièrement pertinent. Je suis impressionné par le leadership de l’AMMC dans ce domaine et ravi que le Royaume-Uni soit considéré, à travers FSD Africa, comme un partenaire de choix pour renforcer l’action en faveur du climat sur le continent africain », a déclaré Simon Martin, ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc.

Mark Napier, PDG de FSD Africa, a déclaré « Nous sommes fiers de collaborer avec l’AMMC, qui a une expérience avérée en matière de soutien à l’innovation sur le marché des capitaux. Nous saluons le leadership de l’AMMC dans le domaine des Gender Bonds et Green Bonds, deux instruments qui, selon nous, joueront un rôle fondamental pour le financement d’un avenir durable en Afrique. »