Le CMC consacre un spécial au Nouveau modèle de développement

Le CMC consacre un spécial au Nouveau modèle de développement

Logo du Centre marocain de conjoncture (CMC)

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) a annoncé, mercredi, la parution du dernier numéro de sa publication mensuelle "Maroc Conjoncture", sous forme d'un spécial portant sur la thématique "le Nouveau Modèle de Développement : Quelle économie horizon 2035 ?".

Ce spécial traite de plusieurs axes, dont le positionnement du Maroc au sein de la zone euro-méditerranéenne, « le nouveau modèle de développement (NMD) : une stratégie pour l’émergence à l’horizon 2035 », les stratégies sectorielles au Maroc et leurs articulations avec les exigences du NMD et l’environnement des affaires et compétitivité comme pivot central dans le NMD.

Au sujet du positionnement du Maroc dans son environnement international, le CMC rappelle que le Royaume a connu de profondes transformations dans sa politique étrangère et que ses relations de partenariat international se sont diversifiées, tant au niveau des acteurs qu’à celui des orientations stratégiques.

Le nouveau modèle de développement consolide le choix de l’ouverture du Maroc et propose une stratégie de partenariat internationale à même de concourir à la réalisation des objectifs prioritaires du pays, ajoute la même source.

En outre, CMC a fait remarquer que la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a esquissé les perspectives économiques pour les quinze années à venir sur la base d’un diagnostic mettant en balance les potentialités de l’économie et ses insuffisances.

« Partant de ce diagnostic, la stratégie de développement préconisée à l’horizon 2035 vise à placer le Maroc parmi les économies émergentes les plus performantes avec un PIB par tête atteignant 16.000 Dollars ppa », ajoute le CMC.

Au sujet des stratégies sectorielles, la publication relève qu’en dépit de l’apport indéniable des plans et des stratégies déployés pour accompagner le développement économique du Maroc, de nombreux défis demeurent à relever dans la perspective d’impulser une véritable dynamique de mutation structurelle de l’économie marocaine et de rattrapage des retards accumulés notamment en matière de modernisation du tissu productif, de montée en chaînes de valeurs, de formation, de capacité d’adaptation aux changements en cours et à venir.

La démarche préconisée pour relever ce défi tient compte des spécialisations qui caractérisent les tendances régionales et internationales qui se dégagent actuellement, souligne le Centre, estimant que la mise en marche du NMD est un moyen indiqué pour une mutation structurelle de l’économie dynamique porteuse d’espoirs.