Le Maroc et la Turquie activent leurs accords de coopération judiciaire

Le Maroc et la Turquie activent leurs accords de coopération judiciaire

Drapeaux turc et marocain

Le Maroc et la Turquie ont convenu, jeudi à Rabat, de procéder à l'activation des accords de coopération conclus dans le domaine judiciaire, particulièrement en matière de formation et de partage d'expertises.

Lors d’un entretien du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, et du président du ministère public, El Hassan Daki, avec le président de la Cour de cassation turque Mehmet Akarca, et le procureur général près la même Cour, Bekir Sahin, les deux parties ont dressé l’état des lieux de la coopération entre les institutions judiciaires des deux pays et discuté des moyens de la renforcer, notamment en termes d’échange d’expériences et d’expertises.

Les discussions ont également porté sur les développements du système judiciaire marocain, depuis la création du Pouvoir judiciaire au Royaume, et les importantes réalisations accomplies sur les plans constitutionnel et juridique, conformément aux hautes directives royales.

La délégation turque, en visite de travail au Maroc du 30 novembre au 4 décembre, a plaidé en faveur d’une collaboration accrue dans le secteur de la justice, afin de la hisser au rang des relations solides unissant les deux pays.

Dans une déclaration à la presse, M. Akarca a fait part de sa satisfaction d’avoir été invité au Maroc pour discuter des moyens de promouvoir la coopération judiciaire et de renforcer les domaines de coopération en la matière.

Le responsable turque a mis l’accent sur l’importance de consolider les bonnes relations qu’entretiennent les deux pays et de travailler dans le sens de la promotion des relations bilatérales, au regard des liens communs que partagent les deux peuples, à savoir l’histoire, la culture et la religion.

De son côté, M. Sahin, le procureur général turc s’est dit heureux d’assister à cette réunion avec ses homologues marocains, espérant aller de l’avant dans le développement de relations entre les deux pays.

Cette rencontre s’est déroulée en présence des membres et hauts cadres du CSPJ et de la Présidence du Ministère public.