Ouverture des festivités de la 1ère édition de la "Semaine Amazighe"

Ouverture des festivités de la 1ère édition de la "Semaine Amazighe"

Ouverture des festivités de la 1ère édition de la « Semaine Amazighe », le 20 janvier 2022 à Casablanca / Crédit photo: MAP

Les festivités de la première édition de la "Semaine Amazighe" se sont ouvertes, jeudi soir à Casablanca, à l'occasion de la célébration de l'avènement de Yennayer 2972 (nouvel an amazigh).

Cet événement culturel qui se poursuit jusqu’au 22 courant est organisé à la maison des jeunes Hay Hassani à l’initiative de la direction provinciale du département de la jeunesse aux préfectures Ain Chock et Hay Hassani et à Nouaceur en partenariat avec nombre d’association s’intéressant à la culture amazighe.

Intervenant à cette occasion, le directeur provincial du département de la jeunesse, Hicham Zelouach a souligné que l’organisation de cette semaine amazighe s’inscrit dans le cadre des nouvelles orientations du département de la jeunesse visant à placer la chose culturelle au centre des activités destinées aux jeunes, notant que cet événement culturel qui entre aussi dans le cadre de l’enracinement de l’identité amazighe, vise à promouvoir le patrimoine culturel, artistique et musical amazigh auprès de la génération montante.

Tout en rappelant que l’héritage amazigh fait partie intégrante de l’identité marocaine, il a noté que la direction provinciale ambitionne d’ériger la Semaine amazighe en un rendez-vous annuel culturel dédié aux jeunes et organisé dans des « Maisons des jeunes ».

Cette cérémonie, marquée par une exposition des habits et accessoires amazighs et des danses et chants folkloriques présentés par une troupe de l’art Ahwach, met la lumière sur la richesse et la diversité de cette culture.

En marge de cette cérémonie, un film documentaire sur « la mémoire musicale amazighe à Casablanca », produit par l’Association « Yennayer » en collaboration avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a été projeté pour mettre en relief des étapes historiques de la musique amazighe dans la capitale économique.

Cette soirée a été marquée aussi par la signature du livre « Aziz Chamkh Izenzaren » du chercheur et écrivain Said Mohafid qui s’arrête sur le parcours artistique du défunt artiste Aziz Chamkh, Maestro de la troupe « Izenzaren ».

Au programme de cet événement culturel figurent une conférence culturelle sur le nouvel an amazigh (Yennayer), une soirée sur le patrimoine culturel amazigh, des hommages aux doyens de la musique amazighe, une exposition sur le livre amazigh et des activités portant sur la thématique de « l’enfant amazigh ».