Pour doper ses revenus, Twitter envisage une nouvelle fonctionnalité payante

Pour doper ses revenus, Twitter envisage une nouvelle fonctionnalité payante

Connexion à l'application mobile de Twitter / Crédit photo: Pixabay

Twitter a annoncé jeudi deux nouvelles fonctionnalités qui permettront aux utilisateurs de facturer à leurs abonnés l'accès à des contenus supplémentaires et de rejoindre des groupes en fonction de leurs centres d’intérêts.

Visant à doubler les revenus de Twitter d’ici 2023, ces deux grands changements apportés au réseau social s’inscrivent dans le cadre du modèle de « l’économie des créateurs », où des utilisateurs facturent l’accès à leur contenu exclusif. Utilisée sur d’autres plateformes depuis quelques années, cette fonctionnalité a gagné en popularité durant la pandémie de coronavirus.

Intitulée Super Follows, la première fonctionnalité payante permettra ainsi aux utilisateurs de Twitter d’accéder à du contenu premium, notamment en s’abonnant à des newsletters, en affichant un badge de soutien ou des tweets bonus. D’autre part, cette option permettra d’élargir la source de revenus de l’entreprise pour ne plus dépendre principalement des publicités, particulièrement celles des grandes marques.

Pour ce faire, Twitter a expliqué avoir complètement réformé sa technologie de diffusion d’annonces et recentré ses efforts sur la manière d’élargir sa base d’utilisateurs pour pouvoir diffuser plus d’annonces. Selon le vice-président mondial des revenus de Twitter, Matt Derella, la plateforme sociale tirerait aujourd’hui 85% de ses revenus publicitaires des publicités de grandes marques. Seuls 15% des revenus publicitaires du géant technologique proviennent des publicités à la performance ou des publicités qui aident les petites entreprises à vendre leurs produits et services.

Twitter a aussi annoncé sa nouvelle fonctionnalité appelée « Communities », qui aidera la société à se concentrer sur la création de groupes autour de certains sujets, augmentant ainsi l’engagement sur la plateforme, a fait savoir le responsable des produits de consommation de Twitter, Kayvon Beykpour.