Russie : nouvelles amendes infligées à Google et Telegram

Russie : nouvelles amendes infligées à Google et Telegram

Crédit photo: Unsplash

Un tribunal de Moscou a condamné, lundi, le mastodonte américain Google et la messagerie cryptée Telegram, fondée par des Russes, à de nouvelles amendes pour ne pas avoir supprimé des contenus jugés illégaux.

Telegram a écopé d’une amende de quatre millions de roubles (environ 50.000 euros) et Google doit s’acquitter de la somme de deux millions de roubles (près de 25.000 euros), a indiqué le service de presse du tribunal sur sa chaîne Telegram, sans détails sur la nature exactes des infractions.

Les amendes visant les firmes numériques s’accumulent depuis des mois en Russie. Les autorités les accusent de ne pas modérer correctement leurs contenus et pour certains de s’ingérer dans les affaires du pays, en refusant de supprimer notamment des publications.

Facebook, Twitter, Google et d’autres géants numériques étrangers ont ainsi écopé d’amendes allant jusqu’à plusieurs dizaines de millions de roubles.

La messagerie Telegram, fondée par les frères russes Dourov, est installée à l’étranger.

Lors des élections législative de septembre, Apple et Google ont accepté de supprimer de leurs boutiques en Russie l’application de l’équipe de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, donnant des consignes de vote destinées à battre les candidats du Kremlin.

Google a également bloqué deux vidéos sur Youtube, dont il est propriétaire, où les partisans de l’opposant russe partageaient ces consignes.

M. Navalny avait alors accusé ces groupes d’être « complices » du Kremlin.