Secteur minier : Forte attractivité grâce à une bonne infrastructure

Secteur minier : Forte attractivité grâce à une bonne infrastructure

L'attractivité du secteur minier au Maroc est le fruit de la stabilité dont jouit le Royaume et la disponibilité d'une bonne infrastructure, a indiqué le Secrétaire général de l'Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM), Abdellah Moutaqui.

« Les facteurs qui sont généralement mis en avant pour augmenter l’attractivité du secteur minier sont liés d’abord à la stabilité du pays et à la disponibilité d’une bonne infrastructure, deux points forts pour notre pays », a souligné M. Moutaqui dans un entretien accordé à la MAP.

Il s’agit également d’un cadre réglementaire stable et incitatif, a ajouté le responsable faisant notamment état de la Loi 33-13 sur les mines, promulguée en 2015 et apportant de nouvelles dispositions favorables comme l’extension du champ d’application à toutes les substances minérales, l’introduction de l’autorisation de l’exploration de grandes superficies, ou encore l’octroi de licences d’exploitation pour une période de dix ans renouvelable jusqu’à épuisement des réserves.

Ce cadre a permis aussi l’extension du titre minier à tous les produits de mines, l’institution de l’autorisation d’exploitation des haldes et des terrils, l’extension du champ d’application de la législation minière aux zones maritimes, l’introduction des dispositions relatives aux cavités naturelles ou artificielles ainsi que de nouvelles mesures pour la gestion de l’environnement, a-t-il poursuivi.

Il est question aussi de la disponibilité d’une infrastructure géologique et scientifique de bonne qualité et accessible. « A ce propos, il est important de souligner que les zones les plus prometteuses pour le développement minier ont bénéficié, dans le cadre du plan national de cartographie géologique, d’une bonne couverture en cartographie géologique et géophysique », a noté le responsable.