SIEL-2020 : Un programme riche et diversifié dédié aux enfants

SIEL-2020 : Un programme riche et diversifié dédié aux enfants

Salon international de l’édition et du livre / Ph: Archives

Dans le cadre de la 26ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL-2020), qui s'est officiellement ouvert jeudi à Casablanca, le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports a concocté un programme spécial riche et diversifié dédié aux enfants, avec pas moins de 79 activités alliant plaisir et créativité.

Présentant ce programme, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, a indiqué qu’il s’agit d’un « programme remarquable qui vise l’ouverture sur les horizons de la connaissance et de la découverte du monde du livre devant cette catégorie d’âge qui représente le futur du Maroc ».

Un futur qui, a-t-il dit, « nécessite d’être construit et fortifié à travers le travail sur une personnalité équilibrée avec des capacités de communication et l’ouverte sur les différentes formes de créativité (histoire, roman, amusement, composition, musique…), ainsi que l’ouverture sur les sciences et l’invention par le biais d’ateliers qui simplifient le contenu scientifique de manière à le rapprocher des capacités cognitives de l’enfant ».

« L’esprit de la découverte chez nos enfants sera éveillé par des ateliers qui leur permettront de mieux connaitre le patrimoine culturel de leur pays, mais aussi celui d’autres nations à travers l’art de la narration », a ajouté M. Abyaba, soulignant que ce programme se distingue également par des rencontres avec des intellectuels, des écrivains, des sportifs et des artistes.

Les enfants pourront ainsi, dix jours durant, bénéficier de plus de 79 ateliers dans l’Espace enfant du Salon, encadrés par une soixantaine de spécialistes marocains et étrangers.

Lier l’enfance au monde du livre, de la lecture, de la pensée et de la créativité est un défi que doivent relever tous les acteurs, à l’ère des moyens de communication modernes desquels il faut tirer profit pour encourager les enfants à apprécier la lecture, la recherche et la connaissance, a conclut le ministre.